Où manger une bonne pizza à Paris ?

8 membres du groupe Où bien manger à Paris vous donnent leurs meilleures adresses de pizzeria dans la capitale !

Romain chez Faggio, 9ème

Ton rapport avec la pizza ?

Fusionnel, ma mère est une bonne pâte et mon père un four à bois.

Plante nous le décor en une phrase.

Des murs bruts décorés de pochettes de vinyle de gros rap US, au milieu trône le four à pain et le mur du fond est couvert de bûches d’hêtres (« Faggio » en italien).

T’as commandé quoi et pourquoi c’était fou ?

Une Margherita : c’est dans la simplicité de la Margherita qu’on trouve la pureté de la pizza. La pâte est juste croquante, un peu grillée sur les côtés par le feu de l’hêtre. La mozza s’est étalée en petites flaques sur le rouge incandescent de la tomate… une pointe d’acidité… ah mon dieu j’ai faim.

Qu’est ce qu’on boit ?

Un super vin nature ou une bonne pression italienne.

Et la note ?

12 euros la Margherita. C’est cher. Mais c’est divin. Le reste de la carte côte à 15 ou 16.5 euros pour plus de mélanges de saveurs.

Une anecdote ?

Un jour j’ai payé avec un billet de 500 euros (oui je sais), le patron n’avait pas de monnaie il m’a donc dit de repasser avant le service du soir. Une fois arrivé, il m’ouvre une bouteille de pif pour célébrer la pose d’un billet si gros dans la caisse. Des gens géniaux je vous dis.

découvrir faggio

Veronica chez Acqua e Farina, 11ème

Ton rapport avec la pizza ?

J’aime bien partager une pizza entre amis de temps en temps, souvent au déjeuner.

Plante nous le décor en une phrase.

Le décor est chaleureux, et la terrasse est au soleil aux heures du déjeuner.

T’as commandé quoi et pourquoi c’était fou ?

On était 8 la dernière fois, la carte donne envie de tout goûter, du coup on en a pris chacun une différente et on a partagé ! Extra et copieuses, pâte fine , sauce faite maison et les ingrédients en quantité “mama italia ” – on ne pouvait être que contents !

Et la note ?

La note reste correcte comparée à d’autres pizzerias du quartier, mais ça reste une pizza autour de 15 euros en moyenne… A faire de temps en temps !

découvrir acqua e farina

Thibaud chez Il Brigante, 18ème

Ton rapport avec la pizza ?

Probablement le plat que j’aime le plus et dont je me lasse le moins, donc j’en mange tout le temps.

Plante nous le décor en une phrase.

Tout ce qu’il y a de plus simple, un maximum de tables, un four, un pizzaiolo et des serveurs/euses casés dans un minimum de place. Quelques photos de mecs assez classes aux murs aussi. Ça fait trois phrases.

T’as commandé quoi et pourquoi c’était fou ?

J’ai bien rodé la carte mais si je me rappelle bien c’était une calezone la dernière fois. Les produits sont bons, la pâte est délicieuse, la cuisson est top et c’est servi rapidement.

Qu’est ce qu’on boit ?

Du vin rouge pour moi, le Montepulciano passe nickel.

Et la note ?

Fa bémol.

Une anecdote à ajouter ?

J’ai rarement vu autant de livreurs Deliveroo devant un resto, ça doit vouloir dire quelque chose.

découvrir il brigante

Victor chez Popine, 20ème

Ton rapport avec la pizza ?

J’ai un rapport quasi fusionnel avec elle. C’est un peu une passion brûlante. En fait, je crois que je suis une pizza.

T’as commandé quoi et pourquoi c’était fou ?

J’avais pris leur pizza « Rotolino » roulée, garnie avec du jambon de parme et de la salade au dessus. C’est une pizza roulée en mode bûche de Noël et cheesy, j’avais jamais vu ça de ma vie.

Qu’est ce qu’on boit ?

Du rouge forcément, un petit « côte du », jamais surpris jamais déçu.

Et la note ?

30 euros avec le vin, c’est cher mais correct pour la qualité.

découvrir popine

Loukiana chez Da Graziella, 10ème

Ton rapport avec la pizza ?

On commence avec la première bouchée. Aaaaah, cette pâte croustillante, boursouflée, dorée… Et puis la sauce marinara, ce torrent de lave bouillonnante de tomate et de basilic qui prend possession de toi. Tu commences à tomber ! Mais c’est à ce moment précis qu’elle arrive : Mozzarella. Cette douceur voluptueuse et crémeuse qui t’enveloppe et qui te dit “désormais, tout va bien aller…”. Tu comprends ? Il ne s’agit pas JUSTE de pizza. Il s’agit de bonheur, avec un grand P.

Plante nous le décor en une phrase.

Chez Da Graziella, on s’installe à l’une des petites tables pour admirer l’immense four à bois en marbre vert et saliver devant la carte des pizzas.

T’as commandé quoi et pourquoi c’était fou ?

Une Cetarese, une pizza incroyable aux tomates jaunes du Vésuve, anchois de Cetara, fior di latte, piment de Controne et feuilles de basilic ultra fraîches, avec bien sûr un filet d’excellente huile d’olive. Déjà, la pâte est bien fondante mais pas trop, et parfaitement boursouflée sur les côtés. Et si les ingrédients ultra sourcés doivent déjà être top en solo, ils le sont encore plus en groupe, sur cette pizza.

Qu’est ce qu’on boit ?

Un verre de vin rouge italien, dont je ne me souviens absolument pas du nom.

Et la note ?

21€ la pizza, c’est cher pour une pizza, mais celle-ci vaut vraiment le coup !

Une anecdote à ajouter ?

Si par miracle vous avez encore un peu de place pour le dessert, laissez-vous tenter par la pizza au chocolat maison.

découvrir da graziella

Aubry chez Pizza Rossi, 2ème

Ton rapport avec la pizza ?

C’est un rapport fusionnel et intense, qui parfois peut dépasser l’entendement. D’aucuns diront qu’il est au delà du réel, je répondrais qu’il est juste et équilibré. Une à deux pizzas par semaine, dans une variété d’environnements et de situations.

Plante nous le décor en une phrase.

Le resto a été refait récemment, c’est sans prétention et juste comme il faut.

T’as commandé quoi et pourquoi c’était fou ?

Une quatre fromages comme d’habitude, afin d’avoir un vrai repère gustatif de vie. La pâte est hyper fine, hyper bonne, hyper folle. Y’a de la gourmandise et de la générosité, de vraies pizzas de finaliste.

Qu’est ce qu’on boit ?

Le midi comme on travaille et qu’on est sérieux on boit une boisson gazeuse américaine ou des petites bulles qui pétillent dans de l’eau. Mais il y a évidemment du vin à profusion pour les amateurs et les audacieux.

Et la note ?

10 euros en formule déjeuner avec pizza au choix + boisson, c’est imbattable et extraordinaire.

Une anecdote à ajouter ?

N’ayez pas peur en traversant la pittoresque rue Blondel, les locaux sont très gentils !

découvrir pizza rossi

Amandine chez Prezzemolo, 3ème

Ton rapport avec la pizza ?

Un plaisir coupable !

Plante nous le décor en une phrase.

La décoration n’est pas forcément l’atout premier de l’endroit, c’est plutôt petit mais cosy.

T’as commandé quoi et pourquoi c’était fou ?

J’ai commandé une… 8 fromages. Oui. Je mange rarement du fromage à la maison, même si j’adore ça. L’expérience n’en a été que plus orgasmique. Je crois que je n’avais jamais mangé de pizza aussi fine, à couper au ciseau. Délicieuse. Et forcément, les 8 fromages, c’était un argument.

Qu’est ce qu’on boit ?

Du Lambrusco. Je me doute que ce doit être un scandale pour les vrais amateurs de vin, mas j’adore ça !

Et la note ?

Tout à fait dans les prix d’une pizzeria parisienne classique. Autour de 15 euros la pizza.

découvrir prezzemolo

Camille chez Maria Luisa, 10ème

Ton rapport avec la pizza ?

J’adore les pizzas depuis toujours. Bon j’avoue avoir eu un petit penchant Pizza Hut pendant longtemps, mais un jour, je suis partie en Italie j’ai découvert les vraies pizzas et en revenant à Paris, j’ai cherché les vraies et bonnes pizzas et je n’ai pas eu à chercher très loin…

Plante nous le décor en une phrase.

Lors d’une soirée j’ai rencontré une meuf qui bossait chez Maria Luisa. J’y suis allée la semaine qui a suivi, c’était juste à côté de chez moi. J’ai été accueilli avec un petit verre de Chianti : PARFAIT !

T’as commandé quoi et pourquoi c’était fou ?

J’ai suivi les conseils de la serveuse, une Capricciosa avec du (vrai !) jambon blanc et une Calzone Napoletano, avec des épinards et du saucisson pimenté de Naples… C’était fou parce que ce ne sont que des produits frais venant d’Italie, ce sont des produits qui sont simples mais bien préparés et très goûteux.

Qu’est ce qu’on boit ?

On boit du très très bon vin italien : du Chianti, qui est top si on aime le rouge.

Et la note ?

Les prix sont corrects pour Paris, les pizzas entre 10 et 15 euros et elles sont assez copieuses.

Une anecdote à ajouter ?

Je tiens à préciser, je n’ai pas pas mangé 2 pizzas, j’étais venue accompagnée !

découvrir maria luisa

Partagez vos meilleures adresses sur le groupe Où bien manger à Paris !