Petit avant-goût de la Liqueurious Week Marie Brizard par les 5 chefs

Du 24 au 28 avril, Marie Brizard® lance la Liqueurious Week, en partenariat avec Bim, le temps d’une semaine dédiée au cocktail pairing pour un évènement inédit organisé avec 5 établissements de renom. Uma, Gravity Bar, Carbón, Biondi et Le Galopin x Combat vous proposeront des mets et cocktails exclusifs élaborés avec les célèbres liqueurs. Petit avant-goût par les chefs !

Uma

Lucas Felzine (chef @ UMA) : Un bon cocktail pairing, c’est ressentir les deux sensibilités, celle du barman et aussi celle du cuisinier. Ce qui est essentiel, c’est que le cocktail arrive à sublimer le plat de par sa force, de par son acidité, de par sa valeur. Qu’il soit là pour ajouter une saveur en plus, pour raconter une histoire.

“L’axe Tokyo-Lima”, avant-goût de son menu réalisé avec le mixologue Théo Faucher : J’avais envie de retravailler un ceviche, mais en le déstructurant et en mêlant des influences du Pérou et du Japon. Il y a un chou fermenté, que j’ai agrémenté d’agrumes (kabosu et yuzu). J’ai travaillé un saumon à la manière Nikkei avec du piment, de la betterave et des agrumes. Avec les liqueurs de Yuzu et de Poivre de Sichuan Marie Brizard®, on amène l’électricité. Ça va très bien avec le shiso, qui est la base du leche de tigre de mon plat !

UMA
Mardi 24 avril 2018
7 Rue du 29 Juillet, 75001 Paris

GravityBar

Isabella Lin (chef @ Gravity Bar) : Le cocktail pairing est semblable au wine pairing mais est bien plus intéressant parce qu’avec le wine pairing, tu ne peux pas changer les vins. Avec le cocktail pairing, tu peux tout changer. Tu peux faire en sorte que tout fonctionne parfaitement ensemble. Il y a une infinité de combinaisons !

“Roots with attitude”, avant-goût de son menu réalisé avec le mixologue Philippe Meullenet : Pour le cocktail, on a utilisé une liqueur de Fleur de Sureau Marie Brizard®. C’est sucré, frais et ça va super bien avec le concombre. Pour le plat, j’ai choisi de travailler des betteraves avec du sésame. Vu que le cocktail est léger, on peut se faire plaisir dans l’assiette avec quelque chose de plus intense, crémeux et riche. Ça fonctionne super bien !

Gravity Bar
Mercredi 25 avril 2018
44 Rue des Vinaigriers, 75010 Paris

Biondi

Fernando di Tomaso (chef @ Biondi) : Pour nous, chefs, le cocktail pairing est très intéressant parce que les combinaisons gustatives entre cocktails et assiettes vont provoquer des émotions plus fortes. Les cocktails par rapport aux plats représentent 50% du menu. Si on n’a pas les cocktails, les assiettes restent démunies. On ne peut pas penser l’un sans l’autre.

“Fraîcheur de printemps”, avant-goût de son menu réalisé avec le mixologue Jordan Cohen : Pour cette assiette, on est sur une belle inspiration. Il y a une pièce comme j’aime, du veau de lait qu’on a travaillé à basse température et qu’on a régénéré à la braise. On joue avec les textures, avec les saveurs. Avec une bouchée du plat et une gorgée du cocktail, on va vivre un très beau moment.

Biondi
Jeudi 26 avril 2018
118 Rue Amelot, 75011 Paris

LeGalopin

Romain Tischenko (chef @ Le Galopin) : Composer des assiettes autour de son cocktail, c’est ce qui est intéressant quand on fait du pairing. Généralement, c’est toujours le chef qui dicte un peu tout mais c’est bien d’écouter le mixologue. Ils font plus ou moins le même métier que nous, ils arrivent à créer des goûts comme nous on arrive à créer des assiettes et des textures. Un bon cocktail pairing, c’est une vraie collaboration !

“La pomme à Mérida”, avant-goût de son menu réalisé avec la mixologue Margot Lecarpentier (Combat) : Sur la pomme, l’idée, c’était de partir sur des agrumes. On est sur une essence d’agrumes qui est assez alcoolisée quand même. On a mis du mezcal qui se marie très bien avec la pomme rôtie au beurre, et il y a un coté très floral avec l’essence de Jasmin Marie Brizard®. Margot a rajouté du soda, parce qu’avec un alcool à 40 degrés, il y a besoin de fraîcheur et de légèreté.

Le Galopin x Combat
Vendredi 27 avril 2018
34 Rue Sainte-Marthe, 75010 Paris

Carbón

Thibaut Marlin (chef @ Carbón) : Pour réaliser un bon cocktail pairing, il faut balancer les goûts, trouver l’équilibre et jouer sur les écarts de puissance entre les cocktails et les plats. C’est une question de contraste et de puissance, entre le cocktail, parfois dominant sur certaines choses, et moins sur d’autres.

“La mer à boire”, avant-goût réalisé avec les mixologues Thomas Girard et Sébastien Gans : Ce merlu, je l’ai confit. L’idée, c’était de ne pas le brusquer, de garder tout son moelleux. J’ai fait aussi un rappel de l’Anisette du cocktail avec le fenouil, du vermouth et de l’orange avec le jus de coques réduit. C’est vraiment une question de contraste !

Carbón
Samedi 28 avril 2018
14 Rue Charlot, 75003 Paris

Oserez-vous décupler vos sensations avec Marie Brizard® ?

Réserver une table