Consommer un verre de vin par jour augmenterait le développement de certains cancers

Selon la société américaine de cancérologie, 10 grammes d’alcool quotidiens pourraient provoquer une augmentation du risque de cancers…

Un lien entre consommation d’alcool et risque de cancer ? C’est ce qu’une étude réalisée par le comité de prévention des cancers de la société américaine de cancérologie prouve, et pas seulement pour les cas de consommation importante… En effet, comme le rapporte cet article du Figaro, dès 10 grammes d’alcool consommés chaque jour, le risque de cancer de l’œsophage augmenterait de 30%, de 17% pour le cancer de l’oropharynx et de 5% à 9% pour le cancer du sein, en fonction de la ménopause.

Dans un autre article, Le Figaro donne la parole à des professionnels de santé à ce propos. Verdict ? « Vu du foie, le vin est bien de l’alcool ! » : en terme d’impacts sur notre santé, c’est la quantité d’alcool bue qui importe, donc la toxicité de l’éthanol, et non le type d’alcool. Deuxième cause de cancers après le tabac, les médecins du Centre de recherches sur les addictions à Victoria expliquent la bonne réputation du vin par une simple erreur historique. En effet, les études passées ayant montrées qu’une consommation modérée de vin pouvait être bénéfique étaient biaisées puisque les « abstinents », référents de cette étude, n’en étaient pas véritablement puisqu’ils avaient été anciens buveurs ou buvaient de temps en temps, ils n’étaient donc pas véritablement abstinents.

Le mois dernier, la Ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn tranchait à propos de l’impact du vin sur notre santé, en soulignant qu’il avait exactement les mêmes effets que n’importe quel autre alcool. En France, où le vin représente 58% de la consommation d’alcool, cette prise de position a été vivement critiquée par une partie de la population et du gouvernement. Cependant, la Ministre et les experts de santé qui la soutiennent souhaitent aujourd’hui, sans diaboliser le vin, communiquer auprès des consommateurs sur les évidences scientifiques prouvant que la consommation d’alcool, y compris de vin, reste dangereuse pour la santé.


source : Sante.LeFigaro.fr

Loukiana Leite

Rédactrice @ Bim Magazine